Quelle méthode d’épilation choisir ?

WaxingA la cire, au rasoir, à l’épilateur électrique ou encore au laser, quel que soit le moyen utilisé, une épilation est habituellement délicate qu’il s’agisse de s’épiler le maillot, les jambes, les aisselles etc. on doit prendre en considération plusieurs éléments lors de cette opération : la peau, la sensibilité de la partie à épiler, la qualité des poils, les produits à utiliser avant, pendant et après l’action et bien d’autres encore. En somme, avoir la peau lisse n’est pas chose facile. Il faut passer par plusieurs étapes et sans parler des petits ennuis post-épilation : rougeurs, boutons, poils sous la peau etc. Voici alors quelques informations concernant les différentes méthodes d’épilation afin de faciliter son choix.

Le rasoir et la crème dépilatoire pour les peaux sensibles

Quelle que soit la zone, l’épilation au rasoir est le procédé le moins douloureux. En effet, certaines parties du corps comme le maillot sont très sensibles et l’arrachement des poils peut y être une vraie torture. L’usage du rasoir se représente donc comme une solution efficace. Cependant, il y a quelques revers de l’utilisation de cet outil qu’on ne doit pas oublier. Ce petit instrument agrandit les risques d’apparition de petits boutons et la démangeaison. C’est une méthode qui facilite la repousse des poils sous la peau. Elle donne souvent l’impression que les poils deviennent plus durs et plus épais.

La crème dépilatoire quant à elle est indolore. Elle agit en un rien de temps. Pour la retirer, on aura besoin d’une spatule. En revanche, elle permet aux poils de repousser plus vite que d’avec les autres méthodes. Elle favorise aussi des odeurs désagréables. Si l’on choisit ce procédé, il faut faire attention à ne pas dépasser la zone à épiler, afin de ne pas accroître peu à peu cette zone.

L’épilateur électrique pour plus de facilité

Cette méthode est une des grandes révolutions de l’épilation. Pour les plus pudiques, c’est un moyen leur évitant de se faire épiler par autrui et ainsi de garder leur intimité. Toutefois, c’est une technique plutôt douloureuse. L’épilateur a comme principe d’arracher les poils avec les bulbes de la même manière qu’une pince à épiler. On a donc beaucoup de chance à sentir des picotements. Par ailleurs, c’est une façon parfaite pour retarder la repousse. Au fur et à mesure, on sent que les poils s’affinent. Cependant, les retouches entre deux épilations avec un épilateur électrique sont déconseillées. Sinon, on peut aussi se servir de cette méthode pour les finitions d’une épilation à la cire.

L’épilation à la cire pour quelques semaines de douceur

L’épilation à la cire permet d’être tranquille pendant au moins deux semaines. Elle affine les poils. Par contre, c’est une technique délicate. Certes, plusieurs produits en sont disponibles dans le commerce pour la pratiquer chez soi. Mais il est conseillé de la faire chez les professionnels. Pour optimiser l’adhésion de la cire aux poils, on peut appliquer sur la zone à épiler certains produits comme le talc au préalable.

Si malgré tout on opte pour l’épilation maison en utilisant cette méthode, l’application de glaçons sur la zone avant l’opération est conseillée pour l’anesthésier et ainsi minimiser les risques de brûlure.

L’épilation définitive par usage du laser

Refaire l’épilation chez soi ou chez l’esthéticienne n’est pas une partie de plaisir pour beaucoup de personnes. Cela demande du temps mais aussi d’un budget conséquent. La solution à long terme est alors l’épilation définitive à la lumière pulsée ou au laser.  Il s’agit d’une méthode semi-définitive qui a pour objectif de faire disparaitre une partie ou l’ensemble des poils. Elle nécessite quand même quelques retouches dans les années qui suivent. Cependant, c’est un moyen onéreux. Il faut alors préparer un gros budget pour le réaliser. Ce procédé est souvent source de polémique. Ceux qui ont déjà fait le test des épilateurs à lumiere pulsée affirment son efficacité et d’autres le remet en cause.