Cycles menstruels : et si vous changiez vos habitudes de protection ?

Les règles portent finalement bien leur nom. Ces cycles extrêmement réguliers ont tendance à nous forger de tenaces habitudes lorsqu’il est question de protections. Il faut dire, qu’une fois qu’on a trouvé une solution qui fonctionne, on n’a pas forcément envie de s’amuser à remettre en question nos rituels. Pourtant, certaines protections moins démocratisées offrent de sérieux avantages. On fait le tour des protections menstruelles originales qui peuvent représenter un certain intérêt.

Le tampon et la serviette : populaire, oui mais…

En découvrant le sujet de cet article, 90% des personnes le lisant ont tout de suite pensé aux tampons hygiéniques et aux serviettes. Il faut dire que ces solutions de protection menstruelle sont utilisées régulièrement par 9 femmes sur 10.

Pourtant, celles-ci coûtent cher et elles ont tendances à polluer. Le point commun de ces deux solutions est qu’elles sont à usage unique et sont accompagnées de nombreux emballage. A chaque cycle, c’est plus d’une dizaine de protection qui sont ainsi jetée. Multiplier cela par 16 millions de femmes, cela vous donne une idée de l’impact sur le portefeuille et sur la planète des protections menstruelles en France. Aujourd’hui, il existe de plus en plus d’alternative.

Le challenger : la coupe menstruelle

Venant des Etats-Unis où elle est de plus en plus populaire, la coupe menstruelle se développe en Europe avec des marques comme Meluna. De plus en plus de femmes ont passé le pas et se sont mises à la cup.

Les raisons invoquées sont souvent les même et font contrepied aux défauts des serviettes et des tampons.

Tout d’abord, les coupes sont économiques : avec un prix moyen d’environ 20€ et d’une durée de vie d’une dizaine d’année, on vous laisse faire le calcul mais cela ne devrait pas trop mettre en difficulté votre portefeuille.

Ensuite, elles sont également écologiques. Un seul emballage pour 10 années soit quelque chose de l’ordre de 10 000 fois moins de déchet que des protections jetables.

Ensuite, la coupe a l’avantage de ne pas absorber le flux et donc conserve une bonne hydratation des parties intimes ce qui est bon pour la santé.

Un vêtement sinon rien : la culotte menstruelle

Nouvelle tendance émergente : de nombreuses entreprises se positionnent sur le secteur de la protection menstruelle pour proposer un vêtement qui fait office de protection : la culotte menstruelle.

Il s’agit simplement d’une culotte classique donc la base est renforcée pour absorber le flux. Pas de traces, pas de gêne : c’est un symbole de liberté. Il n’est donc plus nécessaire de se promener avec un stock de protection sur soi « au cas où ».

Une fois pleine, il suffit alors de la laver le soir et d’en prendre une autre le temps que la semaine passe. Les marques parlent d’une durée d’absorption de 12h avant de devoir la retirer.

Eponge, serviettes lavables…

Il existe comme cela nombre de protections différentes et variées qui ne demandent qu’à être essayées avant d’être adoptées. Curieuses ? Regardez du côté des éponges de mer, réputées pour leurs capacités à accueillir les flux.

Les serviettes lavables permettent également de garder ses habitudes tout en allégeant l’impact écologique et économique de sa protection.

Alors ? Prêtes à passer le pas ?