Progresser dans la photo d’architecture

objectif d'appareil photoLa photographie est une discipline qui touche à la fois à l’art ainsi qu’au métier. On attend d’un photographe qu’il soit force de proposition, qu’il soit capable de démontrer une grande force créative mais ce n’est pas tout !

On demande aussi à ce qu’il soit en mesure de suivre certaines règles et certaines conditions surtout dans un cadre professionnel. Dans un cadre plus personnel – et donc plus artistique – un photographe a une totale liberté sur l’approche de son projet.

En matière de prestation professionnelle, le photographe se doit de suivre et respecter les directives d’un client qui ne sont pas toujours évidentes.

La photographie prend une tournure encore plus délicate quand elle doit mettre en scène ou valoriser un travail artistique.

 

L’exemple parfait de la photographie d’architecture

 La photographie d’architecture illustre parfaitement cette problématique. L’architecture est un métier qui implique lui aussi une notion créative très marquée.

Quand un photographe doit valoriser une œuvre d’architecture, il doit faire en sorte de respecter au mieux la vision originale de l’architecte. Ce n’est pas toujours quelque chose d’évident !

La photo influence directement notre regard : La manière dont nous sont présentées les objets ou les personnes influence directement notre perception de ces derniers.

Quand on travaille sur des photos « par défaut » qui visent à faire une promotion d’un produit, par exemple, cette dimension artistique ne se pose pas.

Mais dans le cadre de la photo d’architecture ou de mode, l’enjeu est crucial. Cela demande un travail supplémentaire au photographe qui doit faire preuve de compréhension et de recherche.

L’architecture n’impose pas seulement des contraintes artistiques mais aussi des contraintes techniques. Les formes et les lignes forcent le photographe à prendre en compte les jeux de lumière et les jeux de perspective. C’est donc un challenge supplémentaire pour les professionnels de l’image.

 

Avis d’un expert de la photo

 

Thomas travaille au studio photo lyonnais Picabel depuis plusieurs années. A la manière d’une agence, le studio comprend plusieurs photographes spécialisés dans les différentes disciplines de la photographie.

Il explique :

« En effet, la photographie d’architecture est très particulière. Déjà par la taille des ouvrages. Quand on photographie des personnes ou des produits, on est sur des volumes assez petits.

Quand on photographie des immeubles ou des pièces d’appartement (architecture d’intérieure), les volumes et l’espace ne sont plus à la même échelle. En tant que photographe d’architecture, on ne dispose pas de la même flexibilité. Ces conditions rendent certains projets assez complexes mais c’est aussi ça qui est passionnant.

Il faut alors trouver un angle d’attaque pour s’affranchir des difficultés. Généralement, on trouve toujours une solution en collaboration des architectes. Même s’il peut y avoir des points de désaccord de temps à autre, il faut bien avouer que cela se passe très bien la plupart du temps.»

 

 

Quand on fait de la photographie d’architecture en extérieure, la lumière joue un très grand rôle. Il se peut que le photographe annule la séance en cas de mauvais temps par exemple. L’environnement extérieur n’est pas aussi commode qu’un studio, c’est certain !