Une nouvelle façon de révolutionner le monde : le Capital Altruiste

Le monde est sans cesse en évolution et de nouvelles technologies font quotidiennement leur apparition dans le but de faire avancer l’humanité. Néanmoins, cette réalité ne touche pas toutes les populations et plusieurs d’entre elles vivent encore au sein d’une pauvreté extrême. Par ailleurs, la faune et la flore de la planète sont également concernées par différents risques plus ou moins dangereux.

Plusieurs espèces végétales et animales risquent fortement de disparaître, d’ici les prochaines années, si des efforts suffisants ne sont pas déployés. Par chance, certaines entreprises ont récemment décidé de sauter le pas et d’agir au profil de ces causes humanité. Le Capital Altruiste est maintenant un mouvement qui a été adopté par plusieurs sociétés.

Qu’est-ce que le Capital Altruisme ? Quelle est son utilité ?

En d’autres mots, le Capital Altruiste permet le financement de causes humanitaires à l’aide de différents dons en action fait par des entreprises privées. Cela leur donne donc des moyens financiers favorables afin de veiller à l’avancement de leur cause. Grâce à l’apport de capitaux beaucoup plus importants qui ont été générés avec ce soutien, des dizaines de causes humanitaires se concrétisent désormais et permettent à des millions d’individus de vivre au sein de conditions bien meilleures. Les entreprises contribuant à ce mouvement sont nommées « les entreprises altruistes ».

Peu importe le domaine d’activité de la compagnie, le Capital Altruiste demeure très accessible et facile à mettre en place pour les intéressés. En effet, ce concept aide à généraliser les notions d’entrepreneuriat social. Les entreprises souhaitant faire de l’aide humanitaire ou supporter une cause quelconque sont parfaitement libres de le réaliser. De plus, les sociétés possèdent une liberté totale sur la cause qu’ils veulent soutenir. Ainsi, celui recevant les dons est appelé « actionnaire altruiste » et bénéficie de tous les moyens apportés par les capitaux lors de la durée de vie de ladite entreprise.

Plusieurs règlements et activités empêchaient certaines sociétés désirant s’investir dans les associations humanitaires, les ONGs. Cependant, depuis 2009, la situation a été modifiée grâce à des efforts communs et plusieurs entreprises ont pu adopter le statut d’altruisme, leur permettant ainsi de contribuer par le biais d’action à de nombreuses causes. Sans risque notable pour les entrepreneurs, il s’agit donc d’une façon transparente et innovatrice d’aider les différentes communautés du monde entier.