Comment gérer les caprices d’un enfant roi ?

Avant la naissance de votre enfant, vous imaginiez déjà comment serait votre quotidien remplit d’amour, de tendresse et de bonne humeur au sein de votre famille. Mais voilà qu’avec le temps, votre quotidien devient un enfer et vous n’arrivez plus à gérer votre enfant ni vos crises de colère. On vous livre sur bebegirafe.be quelques conseils.

Les refus catégoriques de l’enfant roi

On reconnaît l’ enfant roi à ses crises, ses colères répétitives, et son caractère insoutenable. Des fois violent, il pleure sans cesse pour exiger quelque chose et fait preuve d’une grande manipulation auprès de ses parents pour obtenir ce qu’il souhaite. C’est lui qui fixe les règles à la maison, et ses parents cèdent à ses demandes pour calmer ses crises et apaiser l’ambiance désagréable à la maison.

Ses parents le laissent ainsi décider de quand et où il prend ses repas, de l’heure à laquelle il va se coucher et des habits qu’il va porter. Ses vrais besoins alimentaires sont mis de côté pour laisser la place aux sucreries et au grignotage.
Si la maman ne cède pas, il peut se rouler par terre en public, hurler ou même la taper.

Les parents : première source de conflits

Lorsque les parents souhaitent faire plaisir à leurs enfants, ils ne réalisent pas que ces derniers dépassent certaines limites. Il faut que les parents comprennent en premier lieu que faire plaisir à leurs enfants ne signifie pas céder à tous leurs caprices. Et qu’un cadeau mérité s’apprécie beaucoup plus qu’un cadeau arraché sur le coup de la colère. Au contraire, c’est aux parents de rester fermes et de poser les limites de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas.

Comment rétablir l’ordre parental?

Si vous vous reconnaissez dans ces lignes, veillez à rétablir l’autorité parentale le plus vite possible. Imposer vos règles et les faire respecter ne fait pas de vous des parents méchants. Au contraire, vous rendrez bien des services à votre enfant qui sera mieux accepté par ses camarades à l’école et qui aura moins de problèmes avec sa maîtresse pour obéir à ses ordres.

Cela ne veut pas dire que vous devez être très autoritaire ou très sévère avec votre enfant. Vous devez simplement lui expliquer clairement les nouvelles règles à appliquer à la maison, et lui expliquer clairement les sentences qui seront appliquées en cas de non respect de ces règles. Essayez de trouver le juste-milieu entre la discipline et la sévérité, le tout en évitant de culpabiliser pour être le plus crédible possible.