Grand-mère et garde d’enfants, comment ça marche ?

Un bon nombre de papas optent aujourd’hui pour faire garder plusieurs enfants en jardin d’enfants. Cette méthode est pratique lorsqu’on n’a pas le temps complet d’aller chercher ses enfants à leur sortie d’école, ou de leur faire manger à midi. Néanmoins, cela coûte assez cher pour une maman célibataire qui ne perçoit qu’un smic en plus des quelques jours de congé par mois. Du coup, l’on opte pour la perle rare, la nounou grand-mère. Cette solution présente une multitude d’avantages en liste.

Les possibilités pour grand-mère

Votre belle-maman veut faire la fille au pair ou la femme de ménage à cdi temps partiel ? Eh bien, elle a deux alternatives en face d’elle. La première étant de rester une nounou à domicile, au service de ses petits-enfants, la seconde, devenir une nounou agréée, c’est-à-dire détenant un agrément attestation ses qualifications d’assistants maternels. Bien plus laborieuse que son précédent, cette dernière nécessite le remplissage de certaines formalités, dont le retrait d’un dossier relatif auprès du conseil général. Ce papier doit être rempli, puis retourné avec, comme pièce jointe, un certificat médical attestant les aptitudes physiques de l’intéressée à exercer le rôle de garde partagée d’enfants. Ce n’est qu’après que le délégué des services de la protection maternelle et infantile passera pour effectuer une visite du logement. Cette démarche requiert, en outre, le suivi d’une formation pro qui peut durer 120 heures de présence en moyenne.

Les avantages d’une grand-mère nounou ?

Faire de sa mère une garde d’enfants n’est pas toujours évident. Pourtant, c’est une pratique qui gagne en popularité. En effet, s’il est essentiel de rester pointilleux dans son libre choix de nouvelle garde d’enfant, on ne se méfie pas lorsque c’est grand-mère qui le fait sous mon toit. Femme sérieuse, une confiance mutuelle s’instaure naturellement. Puisque celle-ci aura certainement de l’affection pour bébé, vous allez pouvoir travailler en toute sérénité, en laissant celui-ci à la maison. Bien que la première séparation puisse être difficile, cette alternative est meilleure que si vous laissiez votre petit à une parfaite inconnue. Deuxième point fort : si votre enfant est en âge de jouer, il n’y a pas mieux. En effet, contrairement à la crèche parentale, avec grand-mère, tout est admis pendant les vacances. Du moins, presque, si l’on ne citait qu’une journée 100 % jeux vidéo ou cinéma. Sans compter les petites promenades au parc, votre enfant ne risque pas de s’ennuyer. Enfin, si une nourrice ordinaire n’agréera pas de garder votre bébé souffrant de la varicelle, mémé, elle, acceptera volontiers.

Quels inconvénients ?

Le premier problème rencontré lorsqu’on décide de faire appel à sa belle-mère pour prendre soin de son enfant à sa place est la différence des valeurs morales. Effectivement, chacun a sa manière d’éduquer un enfant. C’est le revers de la médaille, car contrairement à une employée à domicile, vous aurez du mal à dicter à mamie ce qu’elle doit ou pas lui inculquer. Ce qui crée généralement des tensions. Néanmoins, pour prévenir ces méfaits, pensez à mettre les choses au clair au tout début du contrat. Vous êtes le parent, donc le premier responsable, après tout ! Second point à mettre au clair : le temps de garde de mamie nounou. Dans le cas où vous alterniez entre elle et un autre proche, ce n’est pas un souci. Par contre, si celle-ci s’occupe de votre petit à temps plein, elle pourrait vite se sentir débordée. Ayez recours à un contrat légal. Et surtout, réfléchissez à engager une vraie aide ménagère à domicile si des signes de fatigue apparaissent chez votre mère.

Rémunérer ou non sa mamie nounou?

Comme tout travail mérite salaire net, ce détail ne doit pas être mis en marge. Convenez-en avec votre maman en tout début d’accord. Dans la mesure où celle-ci refuse toute contrepartie financière de votre part, pensez à alléger ses dépenses journalières à savoir son besoin en carburant. Vous pourrez, par ailleurs, faire mine d’augmenter les dépenses alimentaires de votre enfant, tout en sachant que ce sera un argent de poche en plus pour grand-mère. Néanmoins, dans la mesure où elle accepte de garder votre petit à temps plein, insistez sur un déclaratif de paie dans le cadre légal.