Zoom sur les études supérieures en PACA

Plus de 157 000 étudiants, quatre universités… La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est la 7e de France en terme d’enseignement supérieur. Toutes les filières y sont représentées, une offre de formations privées complétant le réseau des établissements publics.

Les chiffres

Depuis 2012 et le regroupement des trois universités d’Aix-en-Provence et Marseille en une seule entité, la région PACA compte quatre universités dont les locaux sont répartis sur une quarantaine de sites.

On recense au total plus de 157 000 étudiants dont les deux tiers relèvent de l’académie d’Aix-Marseille et le tiers restant de l’académie de Nice.

Les pôles d’Aix-Marseille (58 % des effectifs) et de Nice (26%) sont les plus importants, mais il faut aussi mentionner les centres de Sophia-Antipolis (recherche, nouvelles technologies et commerce) et Toulon-La Seyne.

Les domaines d’enseignement

La recherche est bien représentée dans la région, avec 17 000 personnes employées dont 8000 chercheurs.

Les filières classiques universitaires (sciences humaines, lettres, droits, sciences fondamentales, médecine etc.) ou de cycles courts (BTS et IUT), relevant de l’enseignement public, accueillent 70 % des étudiants.

Cependant, la région se distingue par une offre particulièrement développée en termes d’écoles de commerce (privées), d’écoles d’ingénieurs (publiques ou privées) et d’établissements spécialisés dans l’enseignement artistique qui ont été créés parallèlement ou dans le prolongement des festivals ou programmes d’actions qui font la richesse culturelle du territoire (théâtre, musique, arts plastiques).

Des nouveautés

Cet état des lieux s’apprête cependant à évoluer. Pour accompagner la transition du paysage économique, la région s’est investie dans 9 projets d’Initiatives d’excellence en formations innovantes dont 4 en formations supérieures centrées sur le numérique.

Par ailleurs, le conseil régional a créé un Programme régional d’aide à la mobilité étudiante visant à aider les étudiants voulant enrichir leur cursus par un stage à l’étranger ainsi qu’un dispositif à destination des jeunes diplômés à la recherche d’un premier emploi (Ardan).

Enfin, un nouvel établissement vient d’être créé : l’Institut méditerranéen des métiers du spectacle, sur le site de la Belle de Mai, à Marseille. Il complète les cursus des élèves de l’École régionale d’acteurs de Cannes et du Centre de formation d’apprentis des métiers du spectacle à Marseille.

Comme le souligne le site investinprovence.com, la Provence est un territoire qui bouge !