Mutuelle et grossesse, ce qu’il faut savoir !

Les femmes enceintes bénéficient d’un remboursement à hauteur de 100% des dépenses de santé durant leur grossesse. Cependant, pour profiter d’une prise en charge complète, il vaut mieux souscrire une assurance complémentaire santé ou une mutuelle maternité. Voici tout ce qu’il faut savoir et ce qu’il y a à retenir pour toutes celles qui attendent un heureux évènement.

La prise en charge de l’assurance maladie

assurance maternitéEn France, l’assurance maladie prend en charge le remboursement de tous les examens durant la grossesse à hauteur de 100 % du tarif de base de la sécurité sociale. Sont prises en charge toutes les dépenses de santé élevées à l’exception des deux premières échographies qui ne sont remboursées qu’à hauteur de 70 %. L’assurance maladie accompagne également les futures mamans tout au long de la période de grossesse et intervient à chaque étape, que cela concerne les consultations chez le gynécologue ou la réalisation d’autres examens. Pour profiter de la prise en charge, il faudra bien évidemment déclarer sa grossesse à la caisse d’assurance maladie dès les 3 premiers jours de grossesse ou après le premier examen prénatal, que ce soit en ligne ou auprès de la compagnie d’assurance ou de mutuelle gieps. Pour assurer le suivi de la prise en charge tout au long de la grossesse, il convient également de mettre à jour la carte vitale dès le 6e mois de grossesse. En prenant ainsi les devants, on évite le délai de carence des mutuelles complémentaires-santé.

Si l’assurance maladie prend en charge la plupart des examens et des visites médicales chez le gynécologue ou la sage-femme, il reste que ce type de contrat d’assurance présente tout de même quelques limites. Aussi, pour éviter d’avoir à payer de sa poche les dépenses de santé telles que les frais d’hospitalisation, les frais médicaux ou encore les frais d’examens complémentaires, il est important de souscrire une mutuelle maternité, une assurance complémentaire santé qui va prendre en charge le remboursement des restes à charge de la sécurité sociale.

La prise en charge de l’assurance complémentaire santé

La mutuelle maternité prend en charge le ticket modérateur à savoir le reste à charge après le remboursement de la sécurité sociale. Cela concerne notamment les dépassements d’honoraires du gynécologue de l’anesthésiste, mais aussi les frais d’hospitalisation et les frais de confort qui se réfèrent au coût de la chambre. En fonction des extensions de garanties de la mutuelle complémentaire santé, il est possible de rajouter d’autres frais. Pour trouver la couverture santé la plus avantageuse que ce soit en termes de tarifs ou de garanties, il est intéressant de recourir à un comparateur de mutuelle santé, il permet de comparer les mutuelles et de trouver la mutuelle la moins chère. Il faudra être tout particulièrement minutieux à la vérification des niveaux de remboursements, des exclusions des extensions de garanties et des délais de carence. Si les délais de carence sont trop longs alors, il vaut mieux changer d’assurance au risque de se retrouver avec une longue période sans bénéficier de prise en charge.