Vitrages sécurisés : vers quoi se tourner ?

Effractions par vandalisme ou violation de propriété : tous ces actes criminels ont longtemps été associés au cassage de vitres. A notre époque, cette tendance est révolue. Pour protéger vos fenêtres et vos portes, il existe désormais des vitrages sécurisés. On en recense différents types adaptés à différents desseins. Avec cette multiplicité, il faudra savoir opter pour le bon vitrage.

Les catégories de vitrages sécurisés

Les verres de sécurité utilisés pour les vitrages ont été développés de sorte à amoindrir les risques d’effraction, de dégradation de biens ou d’incendie. Citons ici alors les différents types les plus prisés.

Le vitrage avec verre feuilleté

Le verre feuilleté a été conçu en 1909. Il se caractérise par une feuille de plastique transparente en PVB (Polybutyral de vinyle). Cette feuille est fixée entre deux glaces de verre fin. Au moment d’un impact, la glace se brise. La feuille atténue les projections de bris de verre. Et le tout préserve son entièreté. Ainsi, ce type de vitrage freine la décoloration des objets à l’intérieur du bâtiment. Comment ? En stoppant à quasiment 100 % les rayons UV du soleil.

A savoir, il existe le verre feuilleté anti-vandalisme et le retardateur d’effraction. Ils se différencient par leur niveau de sécurité. On cite également le verre feuilleté acoustique : octroyant sécurité et confort phonique.

Le vitrage avec verre trempé

Le verre trempé se distingue pour le traitement thermique qu’il a subi. Etre chauffé à 600 °C pour être refroidi aussitôt lui a conféré une excellente résistance aux heurts. Il est 5 fois plus solide qu’un verre ordinaire avec une même épaisseur. Suite à un impact, le verre se fracasse en d’infimes morceaux pour limiter les blessures.

Le vitrage avec verre armé

Ce type de verre est de moins en moins populaire chez les vitrages sécurisés. Il est surtout utilisé pour les coupoles, les toitures de jardins ou de locaux. Un verre armé est intégré à une grille métallique. La présence de ce treillis permet d’amortir la projection d’éclats.

Note : Il est possible d’apposer un film de sécurité anti-effraction sur des vitres ordinaires. Ce film protège les personnes et les matériels autour en cas de projection des débris de verre.

Résistance de la vitre et normes : à considérer

Pour choisir un vitrage de sécurité, on peut également prendre en compte d’autres critères.

  • La certification CEKAL : ce label garantit la qualité et le niveau de sécurité des vitrages avec des verres feuilletés ou trempés.
  • La norme NF EN 356 : se déclinant en deux niveaux, elle constitue la première norme de référence pour les vitrages sécurisés. Son premier niveau correspond à la protection anti vandalisme. Le deuxième concerne la résistance des vitrages aux chocs résultant d’un outil.
  • Le label A2P : il classe le degré de résistance des vitrages en R1, R2, et R3.

Dans tous les cas, vous pouvez également demander des conseils auprès d’un vitrier, qui pourra également vous installer vos vitrages sécurisés. Bien entendu, il faudra bien choisir en vous basant notamment sur la réputation du professionnel contacté.