Sarouel ou Harem : lequel choisir ?

La plupart des gens mettent ces deux vêtements dans le même sac. Mais en tant que femme branchée, je tiens à donner des précisions sur leurs différences pour vous aider à choisir votre camp ou savoir vous retrouver dans le jargon de la mode. Ces deux pantalons sont de type ethniques mais possèdent tous deux leurs particularités. Ce qu’ils ont en commun ? Le confort qu’ils procurent quand on le porte. Le style quant à lui est défini grâce à la matière qui a été choisie pour le confectionner. Si vous avez l’embarras du choix, vous pouvez opter pour les adopter tous les deux.  Si vous êtes fan du look ethnique, tant le sarouel que le pantalon harem vous  permettront de composer à souhait une ou des tenues originales de choix.

No stress avec le sarouel

Si la liberté  était un habit, ce serait le sarouel. On reconnait ce vêtement ethnique par une taille marquée puis un tissu qui est délibérément lâché jusqu’à mi-jambe. Les pans libres se rejoignent ensuite pour enrouler la cheville et achever sa coupe comme un pantalon. La liberté de mouvement qu’il procure fait de lui et vêtement très apprécié. L’amplitude qui constitue sa particularité permet de se sentir vraiment à son aise. Un de ses plus aussi c’est que sa découpe ne nécessite pas d’avoir la taille mannequin. N’importe quelle silhouette s’accommode du sarouel. La seule exigence : savoir le porter et l’agencer avec les bons accessoires. Pour être à la page, osez le sarouel. Il occupera une place de choix dans votre garde-robe hiver comme été. Si le sarouel a gagné ses galons dans la mode c’est grâce aux nombreuses variantes de tenues qu’il permet d’obtenir. Porté avec des chaussures plates, il vous donne un air décontracté et inspire à la relaxation. Il peut également faire office de tenue de sport ou de danse pour le confort qu’il confère. Il permet également d’effectuer des mouvements amples comme lors des séances de yoga. Pour le look sportif, assortissez-le avec des baskets. Pour les fois où vous tenez à faire ressortir votre féminité, portez-le avec des talons. Il vous donnera un air sophistiqué avec un style classe et ethnique.

L’aisance chic du harem

Le harem se distingue par sa ceinture élastique finement élaborée qui constitue d’ailleurs sa marque de fabrique. Le vêtement continue ensuite en un pantalon ample qui offre une liberté de mouvement sans égale. Il est enfin resserré autour des chevilles sur une hauteur allant de 1 à 20 cm. En été, il se porte avec des sandales et un marcel décontracté. Choisissez plutôt un modèle qui permettra à la cheville de se dévoiler. Vous trouverez votre bonheur en choisissant parmi les harems Thaisicha. Différents  modèles sont disponibles se valant les uns aussi bien que les autres. Ils ont pourtant en commun d’apporter un effet épuré, chic, fluide et léger. En hiver, une tunique unie et des escarpins pas trop vertigineux feront l’affaire pour un rendu habillé. C’est un vêtement passe partout dont l’acquisition est indispensable.