Le cashback : un levier de vente remarquable

 

Cashback

Avec le succès de l’e-commerce, d’innombrables boutiques en ligne sont maintenant en concurrence. Pour accaparer une part de marché plus conséquente, leurs administrateurs  appliquent  différentes stratégies digitales. Néanmoins, force est de constater que la hausse de chiffre d’affaires escomptée n’est pas toujours au rendez-vous. Voilà pourquoi, certains se tournent désormais vers le cashback.

 

L’essentiel sur le cashback

Le cashback est une technique particulière d’affiliation entre des sites partenaires. Le cashbacker utilise son réseau pour promouvoir les activités des magasins affiliés. Pour chaque achat réalisé par un client qu’il a réussi à rediriger dans les rayons virtuels d’une boutique, il touche une commission et  partage ensuite une partie de ses gains aux particuliers  sous forme de remboursement. À cet effet, l’acheteur est particulièrement ravi de se faire rembourser et continuera à faire ses emplettes auprès des mêmes sites d’e-commerce. 
Dans ce contexte, le cashback présente deux grands avantages pour les gérants d’une boutique en ligne. Il réussit à attirer une nouvelle clientèle et à fidéliser les habitués. Ce deuxième détail peut d’ailleurs être accentué grâce à un programme de fidélité. Pour ce faire, les responsables peuvent augmenter le taux de remboursement dès que les clients parviennent à dépenser une certaine somme. Il s’agit d’une pratique devenue courante et efficace pour générer un chiffre d’affaires croissant au fil des mois.

Comment adopter un système cashback ?

Le cahsback pousse les consommateurs à acheter sur une boutique en ligne. Néanmoins, l’implémentation des systèmes  pose parfois problème. Il requiert de nombreuses modifications de la plateforme de vente. Cela peut prendre des mois et bien entendu, les opérations sont à la charge du propriétaire de la boutique. Heureusement, certains affiliateurs à l’instar de la communauté Lyoness proposent des solutions moins couteuses en temps et en argent. Les nouveaux arrivants peuvent facilement rejoindre le shopping community et l’offre ne s’adresse pas uniquement aux sites d’e-commerce. Les magasins traditionnels peuvent aussi adopter la stratégie cashback.

Quoi qu’il en soit, avant de conclure ce genre de partenariat, il convient de se pencher sur les modalités de rétrocession. Il faudra entre autres bien négocier la commission récupérée par le cashbacker pour chaque achat.