Budget vacances, comment voyager moins cher ?

portoDéjà en vacances ou sur le point de le faire, vous faites peut-être partie de ces millions de Français qui, crise économique oblige, sont obligés de garder un œil sur leur budget vacances. Transports, hébergement, sorties, frais quotidiens, nous sommes nombreux à devoir revoir nos dépenses à la baisse – en un mot, à voyager moins cher. Pas facile de serrer les boulons ? Suivez nos conseils.

Voyagistes et compagnies aériennes : partez low cost

Si vous passez par un prestataire pour organiser vos vacances, n’hésitez pas à vous tourner vers les compagnies aériennes low cost. Easyjet ou Ryanair, par exemple, proposent des vols sur de nombreuses destinations françaises et européennes à des prix imbattables : Athènes à partir de 31,99€, Budapest à 36,99€… mais aussi Biarritz pour 1€ ou Agadir pour 5€ (hors taxes d’aéroports) à des dates ciblées ! Easyjet Holidays propose aussi des séjours à prix cassés (4 jours à Barcelone pour 359 €) mais sachez que la plupart des voyagistes en ligne (par exemple Promovacances et Voyages SNCF) proposent régulièrement des voyages de dernière minute à “prix cassés”. Il faut juste être prêt à faire sa valise en quelques minutes ! Très courus également, les enchères du Club Med (tous les lundis matins) et de Nouvelles Frontières (le mardi) permettent de réaliser de très belles affaires pour voyager moins cher.

Transports : soyez malins

Lorsque vous voyagez, même en famille, la voiture n’est pas forcément la solution la plus économique. Si vous voyagez hors de nos frontières, vous choisirez certainement l’avion (voir ci-dessus). En France, si vous le pouvez, optez pour le train, solution pratique qui vous évite le stress des bouchons mais vous permet aussi de faire de considérables économies pour peu que vous évitiez les dates clés des vacances et les gros week-ends. Voyages SNCF propose régulièrement des trajets à bas prix avec 50% de réduction ! Une fois sur votre lieu de vacances, privilégiez les transports en commun, la location de vélos, et évitez les taxis et les locations de voiture – ou alors là aussi, optez pour des agences low cost, comme Easycar ou Holiday Autos. Si vous voyagez seul ou à deux, une autre option intéressante peut être le covoiturage : essayez de trouver d’autres vacanciers partant vers la même destination pour partager les frais. Enfin, en voiture toujours, économisez vos frais de carburant : pas d’excès de vitesse, éteignez le moteur pour les arrêts susceptibles de durer (voire aux feux rouges), ne remplissez pas le réservoir en entier, limiter la charge en poids, gonflez bien vos pneus, et n’abusez pas de la climatisation. Note : évitez d’emporter vos sextoys en voyage dans certains pays.

Hébergement et courses : restez modestes

En matière d’hébergement, pour ne pas mettre le feu à votre budget vacances, évitez les séjours à l’hôtel, sauf si vous trouvez une offre clés en main à prix réduit sur un site de voyagiste. Les solutions les plus avantageuses d’un point de vue financier restent le camping et, si vous êtes un couple un peu aventurier, l’auberge de jeunesse (plus difficile avec des enfants). Vous pouvez également vous tourner vers un gîte ou une maison d’hôte mais essayez d’en partager la location avec d’autres personnes, et surtout, réservez hors saison pour faire des économies ! Dès septembre les prix peuvent dégringoler de moitié, alors ouvre l’œil. Côté restaurants, évitez les endroits trop touristiques et recherchez les adresses courues par les habitants locaux, ces derniers restent souvent les meilleurs des guides. N’hésitez pas à comparer les prix et à aller vers les restaurants qui affichent des réductions tarifaires suite à la baisse de la TVA. Côté courses, privilégiez les enseignes discount pour les achats “massifs” (produits ménagers, eau, etc.) et tournez-vous vers les petits marchés pour faire vos courses. Attention aux places touristiques qui ont tendance à forcer sur les prix, cherchez les petits villages où les producteurs vendent leurs fruits et légumes ou produits du terroir.

Chèques vacances, l’idée anti-crise

Depuis cette année, ce sont près de 7 millions de Français qui sont en mesure d’accéder aux chèques-vacances : une solution pratique pour voyager moins cher et contrôler son budget vacances. Salariés du privé, fonctionnaires actifs ou à la retraite, allocataires des CAF et administrés des collectivités locales peuvent bénéficier de ces chèques d’une valeur de 10 ou 20 euros, dont ils ne paient qu’une partie (de 15% à 55% selon les cas). De plus en plus d’adresses et de structures de tourisme et de loisir (hôtels, restaurants, installations sportives, musées…) acceptent désormais ces chèques vacances. Les adresses sont notamment trouvables sur le site de L’Agence Nationale pour les Chèques Vacances (ANCV) qui propose notamment plus de 6000 hôtels en France ! Pas besoin de faire une avance lors de la réservation, celle-ci peut se faire en ligne en laissant seulement des références de carte bleue, qui ne sera pas débitée. Renseignez-vous auprès de l’ANCV, de votre employeur ou votre caisse d’allocation.