Evasion

Focus sur la mode des covers musicaux

IMG_9085-1300x866Préambule

Tout d’abord, un petit point sur le terme cover s’impose…  Non, nous n’allons pas parler de mode et de couvertures de magazine féminin dans cet article, désolé pour les fashions addict. Le terme cover employé ici signifie reprise, nous allons donc parler musique. Et oui, une fois n’est pas coutume, alors ouvrez bien vos oreilles !

Un cover est donc une reprise de chanson. Le phénomène est en train de submerger le Web via des plateformes de partage généralistes comme Youtube bien sûr ou bien encore des sites plus spécialisés comme une Webradio qui vous sélectionne et vous fait découvrir de nombreuses reprises, les meilleurs covers français comme internationaux.

Mais pourquoi un tel engouement ?

Soyons clair, cette tendance existe depuis la nuit des temps, depuis les premières notes et le premier tempo de toutes les régions du monde.

Mais plus récemment, et dans sa forme actuelle, le phénomène s’est largement amplifié et naturellement via Internet, à n’en pas douter. Un lieu virtuel d’échanges bien réels où chaque chanteur et/ou musicien en herbe, amateur débutant ou passionné, soliste ou groupe… peut partager les versions personnelles de ses morceaux de musique préférés avec la terre entière en quelques clics et avec peu de matériel finalement.

A noter également, une amplification du mouvement très nette suite au succès des émissions de télé-réalité, le fameux télé-crochet, comme The Voice ou encore Nouvelle Star aujourd’hui. Des programmes musicaux où vous et moi, à condition d’avoir un certain talent tout de même, s’essaye au périlleux exercice. On notera en particulier, la prestation très remarquée de Julien Doré sur le tube d’Alizée, Moi Lolita.

  haut