Famille : focus sur la transmission du patrimoine

Transmettre son patrimoine à ses héritiers (enfants ou petits-enfants) de son vivant peut être une façon de s’assurer une succession réussie. De plus, cette solution peut s’avérer particulièrement intéressante dans certains cas.

En effet, elle permet alors à vos héritiers d’éviter d’avoir à régler certaines taxes et impôts lors de la succession. Mais alors, comment préparer sa succession au mieux grâce à une transmission du patrimoine ?

Faites-vous aider d’un professionnel

Pour préparer au mieux votre succession, entourez-vous d’un notaire, d’un gestionnaire de patrimoine ou bien des conseils d’un avocat afin de bénéficier de leurs conseils en patrimoine. En effet, ils sauront vous dire précisément ce que vous pouvez transmettre de votre vivant aux bénéficiaires de votre choix en fonction de votre situation familiale (en respectant toutefois les règles de réserve et de quotité disponible). Ils vous conseilleront de plus sur les calculs des droits de donation suivant le type du bien donné et en fonction du lien de parenté.

Pensez à l’assurance-vie

Celle-ci a l’avantage d’être hors succession et chacun des bénéficiaires profite d’un abattement intéressant. Autre avantage, l’attribution et la répartition des capitaux entre les bénéficiaires restent modifiables à tout moment. Contrairement aux idées reçues, l’assurance-vie reste intéressante même après 70 ans.

Mettez votre situation personnelle et vos affaires en ordre

Adaptez votre contrat de mariage si besoin : le régime de la communauté universelle semble être le plus avantageux car un cas de survenue d’un décès, c’est le conjoint survivant qui hérite de l’ensemble des bien du défunt et ce sans payer le moindre frais de droit de succession. Cependant, dans ce cas, les enfants n’héritent de rien avant la disparition du deuxième parent, ce qui peut parfois s’avérer quelques peu contraignant.

Tenez vos dossiers à jour : si vous avez l’habitude de vous occuper personnellement de certains dossiers, il est alors conseillé de mettre votre conjoint au courant de vos affaires si vous le souhaitez ou alors de préparer un dossier regroupant toutes les informations importantes et dont vos héritiers pourraient avoir besoin si vous n’étiez plus là.

Préparez un dossier pour votre succession : ce dossier peut éventuellement comporter un testament si vous en avez fait rédiger un ainsi qu’une synthèse de vos avoirs avec les coordonnées des établissements et des interlocuteurs à privilégier, ceci dans le but de faciliter grandement les nombreuses démarches de vos héritiers à votre décès.