Médium ou voyant, quelles questions poser ?

Qui s’’adresse à des voyants ou des médiums ? Y a-t-il une catégorie socio-professionnelle déterminée ? Sont-ce plus des femmes que des hommes ?

Sans parler des dernières études du moment, car nous savons qu’’en temps de crise le public tant masculin que féminin compulse là où il n’’aurait pas forcement été. C’’est le cas des jeux de hasard par exemple. La voyance quant à elle, ne subit pas tant de fluctuations que cela.

Qui n’est jamais allé voir une voyante de sa vie ? Juste « pour voir » sans y croire forcément ? Tiens, à ce propos, avec toutes les émissions de téléréalité ayant pour thème comment trouver l’’amour, on peut s’attendre à une recrudescence de questions qui pourraient se résumer à ça : vais-je trouver l’’amour cette année ?

Ou bien encore… Est-ce que mon ex va revenir ? Mon mari est-il infidèle ?… Vous pouvez imaginer pléthore de questions sur cette thématique de voyance amoureuse. Mais fort heureusement, qu’il s’agisse des voyants ou des médiums, les questions sont assez diversifiées.

On a un grand classique qui peut revenir comme celui du choix du prénom. Est-ce un bon choix ? Si oui, pour quelle raison ? Sinon, quelles pourraient en être les conséquences ? La croyance joue ici un rôle déterminant pour ce type même de questions et de questionnements.

Après, on peut avoir ses petites manies. Par exemple, certaines personnes peuvent préférer qu’’on leur tire les cartes, d’’autres que ce soit le pendule qui cristallise toutes les attentions.

Enfin, certaines personnes se tourneront plus vers des médiums de naissance qui leur répondront par ce qu’’ils appellent des « flash ». Vous ‘l’aurez compris, c’est la diversité des êtres qui fait la richesse de l’’humanité, et plus humblement qui fera naître autant de questions qu’’il existe d’’être vivants.