Pourquoi les études en apprentissage permettent d’accéder à l’emploi plus rapidement ?

Souvent méconnues, les formations en apprentissage permettent d’obtenir une qualification professionnelle et de véritables chances d’embauches.

Quelques semaines par mois en entreprise, le reste de l’année en formation, le tout avec une rémunération gagnant/gagnant pour l’étudiant, comme pour l’employeur, telle reste la formule de l’apprentissage. Depuis sa création (la première loi citant l’apprentissage remonte à 1851), ce système qui permet de se former sur le terrain, a le vent en poupe.

Chaque année, les grands patrons se réjouissent de pouvoir accueillir et former de nouveaux jeunes au sein de leur entreprise. La France propose une offre pléthorique de centres de formation en apprentissage, qui ouvrent la voie vers des métiers variés. Mais si l’apprentissage séduit, cela s’explique principalement parce qu’il permet d’obtenir un contrat de travail dès la fin de sa formation dans la même entreprise.

Un travail quasi assuré

L’apprentissage est conçu pour permettre à l’entreprise de former et garder de nouveaux talents. Ils peuvent, à l’issu de la formation, embaucher les jeunes diplômés.

En 2017, d’après le quotidien Le Monde, 80 % d’entre elles s’avouaient satisfaites du travail de leurs apprentis et s’apprêtaient à leur offrir un poste.

Plus largement, l’étude rapporte qu’après 7 mois depuis la fin de la formation, 7 jeunes sur 10 retrouvaient un emploi. Pour 60 % de ces chanceux, ils signent un contrat en CDI. Cela montre à quel point cet enseignement est valorisé par les employeurs. Les filières qui recrutent le plus de personnes après un CAP ou un BEP sont le bâtiment, l’automobile ou la restauration.

L’alternance offre une compétence reconnue, certifiée dans un laps de temps rapide. Elle ne ferme aucunement la porte à une éventuelle poursuite d’étude. Mais elle permet d’entrer directement dans la vie active. Cette formation est entièrement prise en charge par la société, qui rémunère son apprenti. Ce petit pécule reste une motivation supplémentaire, en attendant de recevoir un véritable salaire.

Les métiers formés en apprentissage rassemblent des filières d’excellence et répondent souvent à une forte demande. Aussi, les disciplines enseignées valorisent l’apprenti et lui confèrent une valeur ajoutée aux yeux des employeurs avec parfois de très bonnes évolutions salariales à la clef. Au cours d’une formation d’un an ou de deux ans, les entreprises ne souhaitent pas laisser partir leurs apprentis, qui répondent parfaitement à leurs attentes.