Zoom sur la charcuterie sans nitrite

De plus en plus de consommateurs scrutent les étiquettes des produits de charcuterie lorsqu’ils se rendent au supermarché, soucieux de leur santé.

En effet, nous savons désormais depuis plusieurs années que la plupart de la charcuterie que nous consommons au quotidien est composée de nitrite, un additif dangereux pour notre santé.

Des nouveaux produits ont alors commencé à fleurir sur les étales : la charcuterie sans nitrite.

Qu’est-ce-que le nitrite et pourquoi en trouve-on dans la charcuterie ?

Le nitrite ou son dérivé, le sel nitrité, est un additif ou composant entrant dans la fabrication de la plupart des produits de charcuterie. Les fabricants l’utilisent notamment dans le but de préserver la conservation de la charcuterie et de protéger les consommateurs d’une bactérie redoutée : le clostridium botulinum.

Mais le nitrite est en réalité surtout utilisé afin de donner une jolie couleur rose à la viande de porc… une couleur qui n’existe cependant pas à l’état naturel !

Seule ombre au tableau… le nitrite est un additif soupçonné de favoriser le développement du cancer du colon ! Voilà pourquoi de nombreux consommateurs boudent la charcuterie en contenant, les fabricants ont alors commencé à chercher des alternatives moins nocives pour la santé.

Comment bien choisir sa charcuterie sans nitrite ?

Contrairement aux idées reçues, préférer acheter de la charcuterie bio ne vous garantit en aucun cas que celle-ci ne contienne pas de nitrite. Il semblerait d’ailleurs que 85% de la charcuterie estampillées bio de nos étales en contiennent ! La réglementation Européenne impose cependant une limitation de nitrite dans la charcuterie à 80g par kilo, au lieu de 150g pour une charcuterie conventionnelle.

Pour consommer de la charcuterie en toute tranquillité, il convient de se tourner vers des produits artisanaux comme chez Temps Gourmand comportant la mention « sans sel nitrité » ou encore « conservation sans nitrite ». A noter également que certains bouillons de légumes (céleris, blettes, carottes ou poireaux) utilisés en guise de conservateurs dans la charcuterie sont naturellement riches en nitrates. Les industriels utilisent donc ce tour de passe-passe mais ils présentent toujours un risque pour la santé. Ils sont d’ailleurs signalés par un astérisque accompagné de la mention « d’origine naturelle ».

Enfin, retenez qu’une charcuterie sans nitrite se conservera en moyenne 4 jours de moins.